Médias

RLSF, l’association qui veut faire bouger les choses

Lire l’article en ligne ici

Créée en 2016, l’association Rénovons le sport français cherche à se faire entendre auprès du ministère des sports pour redynamiser ce secteur. À travers plusieurs points clés, ils expliquent leur programme et leurs volontés.

Le collectif est associé depuis mars 2018 à la démarche de concertation menée par le ministère des Sports et le Comité National Olympique et Sportif Français sur « la co-conception d’un nouveau modèle de gouvernance du sport en France ». Le ministère des Sports a invité les acteurs à « déposer des contributions (notes, études, etc.) pour faire des propositions d’évolution de l’organisation du sport ». Une véritable mise en avant pour ce collectif de 170 personnes toutes bénévoles. Leur passion et leur volonté de rénover le sport français a poussé le ministère à leur faire une place dans l’univers sportif de l’hexagone. Durant le quinquennat du Président Macron, l’association « rénovons le sport français » espère pouvoir mettre la « France sportive » une grande cause nationale.

Si le collectif a prévu 35 points clés pour améliorer le sport en France, en voici les 10 plus importants :

  • Accompagner la mise en place de la nouvelle gouvernance par une indispensable clarification du rôle et des responsabilités des acteurs du modèle sportif français.
  • Constituer une agence dédiée et autonome pour la Haute performance, fonctionnant de façon agile et transparente. Cette agence devra à terme bénéficier à tous les sports français.
  • Accompagner la création de l’agence Haute performance d’un renforcement de l’écosystème du haut niveau autour notamment du resserrement des listes de sportifs de haut niveau et d’un statut du sportif de haut niveau fondé sur une logique de droits et de devoirs.
  • Fortifier les liens entre l’école et le sport en mettant les valeurs du sport dans la tête et le cœur des élèves, en renforçant les passerelles entre le sport scolaire et le sport en clubs et en réengageant une réflexion concertée sur l’aménagement des rythmes scolaires au collège.
  • Mettre en place une vraie accélération du sport santé en France, en s’appuyant notamment sur les professionnels de santé, les réseaux territoriaux du sport santé et les éducateurs sportifs.
  • Confirmer le ministère des sports comme un ministère de plein exercice mais recentrer ses missions, rationaliser ses structures et réformer la gestion de ses cadres d’État.
  • Préparer l’élection directe des présidents de fédération par les clubs pour la prochaine olympiade en mettant en place une réglementation électorale adaptée à la diversité des fédérations.
  • Assortir les quotas de femmes pour 2021 dans les instances dirigeantes des fédérations d’un mécanisme de sanction en cas de non-conformité et remettre l’accent dans les conventions d’objectifs sur les plans de féminisation des fédérations.
  • Renforcer les chartes et comités d’éthique et de déontologie prévus par la loi et mettre en place un contrôle de l’éthique externe au mouvement sportif.
  • Encourager et valoriser le bénévolat sportif en favorisant l’accès à la formation, la certification des compétences, l’attractivité du dispositif pour les jeunes et le soutien aux dirigeants associatifs par une déclinaison adaptée au sport du service civique, en perspective des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.
Amélie Oudéa-Castera, Présidente de Rénovons le Sport Français :

« Le rapport que nous publions aujourd’hui est le fruit de plusieurs mois de travail et d’échanges avec nos membres. 35 recommandations pour rénover le sport français et aider les décideurs à bien caler la nouvelle gouvernance du sport français et à faire de la future loi « sport et société » une loi utile pour le pays ainsi qu’un progrès pour l’ensemble des acteurs du sport ».

 
Rénovons Le Sport Français est partenaire de SportMag.fr