Portrait Amélie Oudéa-Castera

Capture d_écran 2018-06-20 à 10.20.13

Amélie Oudéa-Castera est une ancienne championne de tennis : elle a été trois fois championne de France entre 1990 et 1996, elle a gagné l’Orange Bowl, officieux championnat du monde, en 1992 chez les moins de 14 ans, et atteint les demi-finales de trois des quatre tournois du grand chelem juniors. Elle a été sélectionnée une cinquantaine de fois en équipes de France.

En 1996, après avoir joué Roland Garros pour la dernière fois en double aux côtés d’Amélie Mauresmo, elle choisit finalement de s’orienter vers les études et met un terme à sa carrière. Cette nouvelle vie d’étudiante la mène sur les bancs de Sciences Po, puis à La Sorbonne, à l’ESSEC et à l’ENA.

A sa sortie de l’ENA, où elle évolue dans la même promotion qu’Emmanuel Macron, elle rentre à la Cour des Comptes, où elle contrôle pendant 5 ans le périmètre du ministère des finances et se voit choisie par la Cour comme rapporteure du Rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques destiné au Parlement.

En 2008, elle choisit de rejoindre l’entreprise AXA, où elle débute à la direction financière avant de prendre la responsabilité de la stratégie. En 2011, elle rejoint la filiale française de l’assureur pour y exercer les fonctions de directrice du marketing, du digital et des partenariats. En 2014, elle intègre le comité exécutif et devient directrice générale adjointe du marché des particuliers et professionnels. En 2016, elle prend la direction du marketing, du service client et du digital, cette fois pour l’ensemble du Groupe.

Amélie fait le choix de quitter AXA en fin d’année 2017, et crée en janvier 2018 l’association Rénovons le sport français, qu’elle préside depuis, épaulée d’un conseil d’administration comptant plusieurs médaillés olympiques et champions du monde ainsi que des dirigeants et anciens dirigeants de plusieurs fédérations.

Amélie est par ailleurs membre du conseil de surveillance d’Eurazeo et membre du conseil d’administration des Groupes Carrefour et Plastic Omnium ; elle intègrera dans quelques jours celui de l’association sport dans la ville, qui fait de l’insertion par le sport.

Il est enfin prévu qu’elle rejoigne le Comité d’organisation des Jeux Olympiques en tant que membre du comité d’audit.